24. Au bout de mes rêves

Retour à la maison


Je suis rentrée après 18 mois de voyage. Quelle vie de rêve ! L’Inde, le Népal et pour finir en beauté : un mois sur une petite île des Cyclades en Grèce…

L’Inde, les gens que j’ai connus ou simplement croisés et les expériences que j’ai vécues me restent gravées à l’indélébile, telles un genre d’empreintes qui accompagne n’importe quel passage de la vie. Un horizon d’humanité, de réflexions, d’ouvertures et de voyages intérieurs, qui bouleversent et dont je ne sortirai plus jamais la même…



Le message que j'ai envie de transmettre, c'est qu'à force de penser très fort à quelque chose, on finit par créer sa réalité. Il ne faut jamais cesser de croire en ses rêves et oser ! Parfois, on se casse la figure. Mais chaque expérience, bonne ou mauvaise, est l'occasion d'évoluer et de grandir. Il faut en retirer des apprentissages et continuer à foncer droit devant tout en restant positif…


Tout le monde me souhaite bon courage et bonne chance. Il paraît que ça va être dur de me réintégrer et travailler à nouveau dans cette société… Oui c’est vrai, la vie n'est pas facile. Mais je pense qu’il faut relativiser : on a la chance d’être né du bon côté de la planète ! Chaque fois que je me plains, je repense à mes patients au dispensaire de Calcutta et aux personnes familles que j’ai connues... Alors, je me dis que j’ai de la chance d’être née en Suisse et de pouvoir faire de ma vie ce que je veux ! Il faut en profiter ! Oui c’est une véritable leçon de vie !



Je n’ai travaillé que 5 mois et j’ai pu me permettre de partir 18 mois! Vous vous demandez comment j’ai fait pour travailler aussi peu ? Eh bien j’ai créé ma réalité. Je voulais tellement partir et j’y ai tellement cru que tout est venu à moi au moment voulu… Juste pour la petite anecdote, figurez-vous que sans m’en rendre compte j'avais trop payé une de mes assurance pendant dix ans. Avec les intérêts, j’ai touché 2700 CHF ce qui représente environ 200 jours en Inde ! Quelques mois avant le départ, au moment où j’achetais mon billet d’avion aller simple pour l’Inde, je n’avais pas d’argent sur mon compte en banque, mais une chose était certaine : j’allais partir et j’allais trouver les moyens pour réaliser ce rêve…

Quand on me dit tu as de la chance, je réponds que non, c’était un choix et aussi beaucoup de sacrifices. J’ai choisi de mener une vie simple et de ne plus rien posséder. Il me reste mon petit ordinateur portable et c’est tout ce que je possède qui a un peu de valeur. J’ai vécu dans des conditions parfois très rudimentaires mais qu’est-ce que je l’aime cette vie !



Je rentre enrichie et je garderai toujours en mémoire tous ces bons moments passés aux côtés des familles indiennes et des voyageurs rencontrés sur ma route… A tous ceux qui m’ont soutenue dans ce projet et à tous ceux qui ont partagé un bout de route avec moi, je vous dis merci ! MERCI aussi à tous ceux qui m’ont encouragé à continuer à déverser mes émotions et raconter mes aventures sur ces pages, ce qui fut un moyen de garder un contact avec l’occident mais aussi un bon débriefing…

Actuellement, je suis chez mes parents à la campagne. Après une si longue absence, ça fait du bien de renouer avec ses racines et de retrouver sa famille… Je suis à la recherche d’un emploi dans mon métier d’infirmière. Comme l’alchimiste, on peut aller au bout du monde chercher le bonheur, il se trouve souvent là devant soi ou plutôt là au dedans et pas à l’extérieur. Je me sens bien partout, mais une partie de moi est en Inde et j’y retournerai, ça c’est certain…



POSTS RÉCENTS :