16. Delhi, ville de contrastes

Delhi aurait dû n’être qu’une étape très courte avant de partir directement vers Varanasi. Mais voilà que Delhi m’absorbe et me fait rencontrer quelques bonnes personnes et vivre quelques bons moments..


J’aurai découvert un autre aspect du quartier de Paharganj où je reviens pour la 6eme fois cette année ! Mon hôtel, le SR Palace est un véritable petit havre de paix avec sa terrasse remplie de plantes, une petite jungle verte au cœur de cette immense jungle urbaine. Le soir j’admirais ces hommes qui font danser les pigeons dans le ciel. Sur le toit d’en face, ils crient et sifflent pour appeler les pigeons qui arrivent tous ensembles en dansant et qui se posent autour d’eux, Les pigeons repartent et reviennent et dansent dans le ciel, les pigeonniers crient et crient encore et encore et font aller un bâton dans le ciel. Je ne savais pas qu’on pouvait communiquer avec les pigeons !

Ce que j’aime le plus à Delhi, se sont les contrastes. Paharganj, le « main bazar », est le quartier des touristes à petit budget. C’est le bordel, il y a du monde partout, ça grouille, des mendiants, des vendeurs, des rabatteurs, des touristes… des magasins, des étales et des shops et de quoi acheter l’Inde toute entière. Et partout, des restaurants et guest houses pour les touristes à petit budget.


Il y a les « frais pondu », nouveaux arrivés qui se reconnaissent tout de suite. Il y a ceux en transit comme moi et il y a ceux qui rentrent. Dans ceux-là, on reconnaît ceux qui n’ont pas fait longtemps, qui sont juste un peu bronzé, ont un look plus cool, on vu un petit bout de l’Inde. Il y a ceux qui ont fait longtemps, ils se reconnaissent facilement, ils sont devenu indien dans leurs gestes, dans leurs mots (atcha, namaste, daniavad, kitne… bref on a vite tendance à les balancer souvent), et parmi ceux qui restent longtemps il y a ceux que l’Inde n’aura pas laissé indemne. Ils se sont perdus ou ils sont restés trop haut perchés suite à une substance. Ceux-là se reconnaissent en général assez facilement aussi… Il y a aussi pas mal de toxicos à Paharganj, connu aussi pour être un quartier un peu mal famé parait-il.


J’aime bien Paharganj car c’est un mixte de tout, ça grouille, il y a des vaches partout, on s’en prend plein la vue, plein les oreilles, plein le nez ! Stimulation totale pour les sens ! Vous vous imaginez assis dans un petit restau crado dans la rue et tout d’un coup, 2 éléphants et 3 chameaux passent devant vous, ça fait bizarre de les voir ici dans ce bordel de Paharganj, si c’était ailleurs en Inde, je ne sais pas…un éléphant dans un temple, dans un parc, dans un truc pour les touristes, c’est moins surprenant qu’ici.


Bon, maintenant que vous êtes plongé dans cette atmosphère parfois insupportable de Paharganj, allons faire un tour du côté de Connaught place, un kilomètre plus loin en longeant le trottoir qui sert aussi de pissoir. On arrive dans le cercle de Connaught place. C’est moderne avec une architecture de style british, des anciens bâtiments coloniaux forment un cercle de plusieurs blocs autour d’une espèce de parc, derrière ce cercle, des buildings. Très occidental comme décor ! Des boutiques et restaurants de luxe, des gens bien habillés, tout est clean, il n’y a même pas une vache ici ! Il faut tester le Mac Do en Inde ! Résultat : une salle surpeuplée et bruyante ou il y a pas de place pour s’asseoir et bien sûr pas de bœuf burger.


De là, on prend le métro, un métro tout clean, tout beau tout neuf, on se croirait presque à Paris sauf qu’il y a vraiment foule et qu’il faut pousser pour pouvoir entrer dans le métro et que même si c’est plein on peut toujours en mettre.


Sortie Chandi Chowk, Old Delhi. Changement de décors ! Des échoppes de vendeurs partout, des odeurs, des couleurs, du monde, la foule, c’est l’Inde authentique ! L’Inde ou tous les sens sont stimulés au maximum, l’Inde qui dépayse même le voyageur le plus expérimenté. Les hindous, les musulmans, les sikhs et les jains ont leurs temples et mosquées, tous vivent ici en harmonie et avec respect les uns à côtés des autres.


Se balader dans Old Delhi, voir la grande mosquée, puis faire un tour en cycle Rickshaw dans les petites ruelles, les marchés aux épices, les marchés de saris, de cuivres, et de toutes sortes… Admirer tous ces fils électriques qui s’entremêlent et qui pendent juste en dessus de notre tête, qui constituent un véritable bordel qui rendrait fou un électricien occidental et qui miraculeusement fonctionne quand même.


Trois côtés de Delhi qui contrastent entre eux et qui en mettent toujours plein la vue.

Pour finir en beauté à Delhi, me voilà transportée dans un autre univers, celui des expatriés français qui bossent ici. Je découvre d’autres quartiers de Delhi : quartiers aux belles maisons, aux magasins modernes et aux arbres qui bordent la route, de la verdure et du calme. Ce soir c’est ladies night, il faut encourager ce concept, pour une fois que les femmes ont l’avantage… Tout est gratuit, cocktail à volonté! Yeah ! Pour ceux qui se demandent à quoi ressemble une discothèque ou un bar branché en Inde, eh bien c’est comme une boîte branchée parisienne. Décors de luxe et ambiance occidentale, on est dans un mélange de nationalités différentes et je suis surprise de voir pas mal d’africains, ce qui en Inde est plutôt rare.


J’ai rencontré Sylvie, une française la quarantaine, qui vient en Inde depuis 20 ans pour acheter des handicrafts qu’elle revend sur les marchés, ça faisait un bail que j’étais plutôt avec des mecs ou des couples. C’est sympa d’être entre femme et de discuter, de nous raconter nos histoires… On a vraiment passé de bons moments et sorties au restaurant le soir. Heureusement d’ailleurs qu’elle était là pour m’habiller le jour où je suis sortie, car avec mon look trop indienne ou trop routarde, on ne m’aurait pas laissé entrer en boîte de nuit. Enfin voilà, moi qui me demandais le premier jour ce qu’est-ce que j’étais venue foutre à Delhi ? Moi qui ai eu envie de fuir tout de suite parce que trop de harcèlement, de bruit et de pollution… Voilà que j’ai rencontré les bonnes personnes avec qui j’ai appris des choses, partagé de bons moments.




POSTS RÉCENTS :