14. La voyageuse poursuite sa route en solitaire

C’est ici à Udaipur, après la fête de Divali[1], que la joyeuse équipe se sépare, chacun reprend sa route. Helmut et Blanca s’envolent vers le sud, Christophe et Sophie prennent le train pour Jaipur… On aura passé de supers moments au Rajasthan ! La Belgique, l’Espagne et la Suisse, quelle équipe de choc ! Pour moi ce fut une expérience que de voyager en groupe, tout en gardant ma précieuse liberté et mes moments de solitude…


Joe et moi prenons des routes différentes… On aura voyagé un peu plus de deux mois ensembles, Joe est un parfait coéquipier de voyage… Est-ce le chemin du voyageur solitaire ? Arrive un moment où chacun doit reprendre sa route en quête de soi-même, en quête de nouvelles expériences, de nouvelles aventures, de nouvelles rencontres… Je pense que le bonheur est quelque chose qui se partage et je rêvais de partager ce voyage et de vivre une belle histoire à deux, mais je n’ai malheureusement pas encore trouvé la bonne personne… Ce n’est pas grave, une chose que le voyage m’aura appris c’est à être bien avec moi-même et en solitaire le voyage me permettra de vivre d’autres expériences…


J’ai pris le train à Udaipur. Ca faisait longtemps d’ailleurs que je n’avais plus voyagé en train. La dernière fois c’était avec Fred en juin (cf chapitre la tourista).

J’avais un peu le blues après les adieux. Je croyais passer la nuit à penser, réfléchir, déprimer un peu, écouter de la musique… Eh bien non, arrivée dans le train, on m’accueille avec des sourires. Des gujaratis qui s’en vont dans le nord faire un pèlerinage. Ils commencent par me faire goûter toutes leurs spécialités (mince alors je n’ai vraiment pas faim mais impossible de refuser), des trucs bien gras et trop sucré, j’en ai presque fait une crise de foie !

Tout le wagon se met à danser et chanter, c’est merveilleux ! Ouf que d’émotions ! J’ai amusé tout le monde en dansant et chantant avec eux ! Malgré les boules kies, les ronflements m’ont empêchés de dormir ! Mais en plus de ça, les indiens, sans gêne, se laisse aller à péter, laissant un charmant parfum dans tout le wagon… Pèter, cracher, renifler sont des choses naturelles… Bon allez je m’y mets aussi, pourquoi se retenir !


Arrivée à Delhi, la case départ… ben je peux vous dire que ça fait toujours bizarre d’être ici ! Oh non ne vous imaginez pas que je suis à Delhi pour un retour en Suisse… Eh non j’ai choisi de m’arrêter à Delhi car je n’aime pas Jaipur et je n’ai pas vraiment envie de passer par Agra non plus, du coup Delhi est sur ma route vers Varanasi… J’aime bien Delhi pour quelques jours, il y a des tas de choses à faire ici… Je retrouve quelques potes du cybercafé où j’allais souvent, ils me font la fête ! Après les danses et les chants dans le train, c’est au cybercafé qu’il y a la fête pour m’accueillir !


J’ai un mode de voyage différent de la plupart des touristes qui ne font que passer quelques jours dans chaque ville, j’ai la chance d’avoir le temps. Mon but n’étant pas d’en voir le plus possible ni de faire tout le tour de l’Inde, mon but étant d’apprendre, de rencontrer, partager, de vivre des expériences évolutives et de faire tout un travail sur moi (et dieu sait qu’il y a du boulot). J’aime me poser dans des endroits, me créer un petit univers et des petites habitudes, nouer des liens, me balader des heures dans les rues les yeux tout émerveillés et le cœur remplis de joie.

[1] Divali est une fête très populaire en Inde, c’est la fête des lumières


POSTS RÉCENTS :
© Copyright